SERGE GÉRARD SELVON
PLASTICIEN
BLOG

Dernier(s) 5 billets

  • HARALD SZEEMANN À DÜSSELDORF
  • KHALID NAZROO
  • ÉMILIE CAROSIN
  • GENEVIÈVE BONIEUX
  • DIDIER WONG

Pas de nouveau commentaires

  • Pas de commentaires

Archives

2018:Février | Mai | Septembre | Octobre
2017:Novembre | Décembre

Catégories

05.02.2018

LE RUNDGANG DE L’ACADÉMIE DES BEAUX ARTS DE DÜSSELDORF

LE “RUNDGANG”, L’EXPO ANNUELLE DES ÉTUDIANTS DE L’ACADÉMIE DES BEAUX ARTS DE DÜSSELDORF 
      C’était le dernier jour du traditionnel “Rundgang”, l’expo annuelle des étudiants de la Kunstakademie de Düsseldorf, qui dure en principe 5 jours. Et j’ai eu par hasard la bonne idée de choisir l’heure d’ouverture, 10 h, pour ma visite. À cette heure matinale se terminait habituellement mon footing dominical sur les bords du Rhin, à cet endroit même de la Altstadt, la vieille ville, où se situait l académie. Il n’y avait pas foule devant le vénérable édifice et je suis entré sans trop prêter attention à l’important dispositif d’accueil, dont je ne comprendrai l’efficacité qu’à la sortie, après les trois heures que durera ma visite …il s’était amassé entre-temps une imposante foule qu’on ne laissait entrer qu’au compte-gouttes…et dehors sous la neige qui tombait à gros flocons patientait une queue interminable…
      Je reconnais à peine l’atelier au deuxième étage, où j’ai passé beaucoup de temps à expérimenter dans les années 60… Bizarre ! Je n’ai pris aucune photo de cet atelier… Par contre j’ai fait un tas de photos de tout ce qui se faisait ailleurs dans les autres ateliers…
       L’atelier de Gurski m’a un peu déçu…un peu terne…Si je ne m’abuse, c’était précédemment l’atelier de Lupertz…qui pérennisait le spectacle bordélique de la recherche picturale, les traces démonstratives à tout va dans l’espace de création…la théâtralité de la peinture…
       Le seul travail qui m’a vraiment interpellé est l’ installation du luxembourgeois Émile Schlesser, que je n’ai malheureusement pas pu vidéo/photographier avec mon iPhone…j’ai dû déclarer forfait après quelques tentatives… Soap-Opera s’intitule l’œuvre, qui occupe un espace un peu ingrat au dernier étage … Dans la pénombre des bulles de savon multicolores … Elles symbolisent l’éphémère, la brièveté de l’existence, etc… Et en esprit je me revoie somnolant dans la pénombre de l’amphithéâtre de la Kunstakademie des années 60 à visionner des diapositives blanc et noir de gravures baroques et à écouter la voix monotone de ce prof d’histoire de l’art dont le nom m’échappe …ce prof qui nous a bassiné pendant tout un semestre d’interminables cours sur la symbolique de la bulle de savon dans l’art baroque…
Serge.Selvon.=5.02.2018.©

Serge Gerard Selvon - 21:47:32 | Ajouter un commentaire

Ajouter commentaire

Remplissez le formulaire ci-dessous pour ajouter vos propres commentaires