SERGE GÉRARD SELVON
PLASTICIEN
BLOG

Dernier(s) 5 billets

  • HARALD SZEEMANN À DÜSSELDORF
  • KHALID NAZROO
  • ÉMILIE CAROSIN
  • GENEVIÈVE BONIEUX
  • DIDIER WONG

Pas de nouveau commentaires

  • Pas de commentaires

Archives

2018:Février | Mai | Septembre | Octobre
2017:Novembre | Décembre

Catégories

25.10.2018

HARALD SZEEMANN À DÜSSELDORF

IMG_1972.jpgIMG_1923.jpgHARALD SZEEMANN
MUSEE DES OBSESSIONS
13. Octobre 2018 - 20. Janvier 2019

Le décryptage de L´ART CONTEMPORAIN est à peine concevable sans les interventions spectaculaires orchestrées par ces médiateurs/animateurs/ promoteurs que l’on´ nomme désormais CURATOR et dont la raison d́’être statutaire en constante mutation échappe à la définition.
Le charismatique Harald Szeeman, figure majeure de l´histoire de l´art contemporain, se définissait lui-même comme “Ausstellungsmacher“, faiseur d ́expo. Il se considérait davantage comme un magicien/chaman/conjureur que comme un“CURATOR“ car il s´avouait volontairement factotum cumulant les charges d´archiviste, de conservateur, de marchand d´art, d´agent de presse, de comptable, et de complice des artistes. 
À la première question de Nathalie Heinich dans un petit livre d ́entretiens: “Quand vous devez indiquer votre profession, qu´est-ce que vous dites?“ la réponse de Szeeman est un condensé du personnage: “ - je dis: c´est l´Agence pour le travail spirituel au service d´une possible visualisation d´un musée des obsessions. Parce qu´un musée des obsessions, on ne peux pas le faire, ćest un musée dans la tête…Donc, tout ce que je fais, ce sont des rapprochements par rapport à une chose que l´on ne peux pas faire…“ 
J’ai eu le privilège d´étudier de près plusieurs de ses exercices de haute voltige intellectuelle en Allemagne, ces expo-spectacles dont il avait le secret et que des épigones, toujours à l’affût, ont vite fait d´intérioriser. Sa vision innovatrice de la discipline curatoriale a fait école. Son coup de maitre a été :“When Attitudes Become Form: Live in Your Head“ , couramment associé à la montée en puissance de l´art conceptuel en Europe et dans le monde. Sa version du Documenta en 1972 consacrera des artistes comme Richard Serra, Bruce Nauman, Rebecca Horn et inclura pour la première fois, conjointement aux médiums traditionnels, des installations, des performances, des Happenings et des Events qui dureront 100 jours comme l`“Office for Direct Democracy“ de Joseph Beuys. 
(Extrait de VISITE D`ATELIER, Serge Selvon-2013, Ouvrage inédit©)

HARALD SZEEMANN. Le grand événement culturel de la saison à Dusseldorf est sans conteste la grande exposition intitulée MUSÉUM DER OBSESSIONEN qui a lieu du 13 octobre2018 au 20 janvier 2019 à la DÜSSELDORFER KUNSTHALLE. 
L’exposition a été organisée par le Getty Research Institute de Los Angeles en coopération avec la Kunsthalle Düsseldorf. Organisé par Glenn Phillips et Philipp Kaiser en collaboration avec Doris Chon et Pietro Rigolo.

“Harald Szeemann - Le Musée des Obsessions de Harald 
HARALD SZEEMANN À LA KUNSTHALLE DE DÜSSELDORF
Szeemann (1933-2005.
Harald Szeemann a toujours été un fervent partisan de l’art conceptuel et du post-minimalisme dans son travail de conservateur. De même, son nom représente une pratique orientée vers le monde entier. En étroite coopération avec les artistes de l’intérieur et sur la base d’une large compréhension de la culture moderne et contemporaine, Szeemann a développé de nouvelles formes de réalisation d’exposition. Ses expositions ont touché et interrogé les narrateurs traditionnels de l’histoire de l’art. Sa vaste bibliothèque et ses archives de recherche, situées dans la Fabbrica Rosa à Tegna, dans le Tessin, ont baptisé Szeemann son musée des obsessions. “Ce musée comprenait non seulement les archives physiques, mais aussi une expression d’un sens artistique accru. L’exposition est divisée en sections thématiques. Avantgarden est dédié aux premières expositions de Szeemann et à son engagement envers les pionniers de l’art des années 1960 et du début des années 1970 - une trilogie d’expositions organisées par Szeemann dans les années 1970 et 1980 et avec lequel il explore l’histoire de la modernité comme l’histoire du mysticisme alternatif.” - Katalog.

Serge Gerard Selvon - 08:38:16 | Ajouter un commentaire